Capitol Reef National Park, Canyonlands National Park – Utah

28ème semaine (du 17 au 23 octobre 2011)

Ce lundi matin, on quitte notre joli camping et sa forêt pétrifiée. Il y a fait super bon. Le village d’Escalante est juste à côté. Avec ses 850 habitants, c’est l’agglomération la plus importante 120 km à la ronde. Heureusement, il y a tout ce qu’il nous faut, un « Visitor Center » qui nous renseigne sur un site « la vague » qui semble assez difficile à atteindre (on va l’oublier pour le moment), une alimentation et une lessiverie, de quoi nous mettre à jour. Fin d’après-midi, on s’installe au petit camping d’Etat de Calf Creek Recreation Area. Ce camping est situé au début d’un sentier remontant le cours d’eau jusqu’à une chute. On s’y lance aussitôt, les couleurs vont être belles avec le soleil sur les falaises. Partis à 17 h., on se rend compte à 18.15 h. qu’on n’a encore pas atteint le but. Comme la nuit tombe à 19.30 h., on commence à hâter le pas. On croise peu après un couple et un enfant sur le retour. Ils nous annoncent qu’on y sera dans 10 mn. Effectivement, cela valait la peine d’insister, on y est. Mais ne tardons pas, retour maintenant. Le temps presse. On rattrape la petite famille et à voir leur allure, on s’inquiète un peu en leur précisant que la nuit sera là dans ¾ h. On précipite le mouvement mais la pénombre nous rattrape. Cyrille fait une chute. Il se relève, peut reprendre la marche mais a mal à l’épaule. Enfin, on atteint notre cc. Pensant à la petite famille, on prend les lampes de poche et on repart à leur rencontre. On marche dans la nuit  ½ h., ¾ h., on appelle, rien. On ne les retrouve pas. Où sont-ils passés, mystère. Il nous semble inutile d’aller plus loin, on fait demi-tour et on regagne nos pénattes tout penauds. Cyrille peut maintenant examiner les dégâts consécutifs à la chute. Genou éraflé, épaule très douloureuse, appareil photo cabossé et fendu mais fonctionne encore.

Mardi, au réveil 2,5°. Cyrille a passé une bonne nuit mais l’épaule et le bras lui font mal. Au moment du départ, il se met au volant puis renonce ; il ne peut pas passer les vitesses. Je prends la relève et on se déplace jusqu’à Capitol Reef National Park où on trouve de la place au camping du parc. Avant la fin de journée, on parcourt la route panoramique et les gorges. Je ne suis pas trop vaillante sur ses chemins non goudronnés, très bosselés passant dans le lit de la rivière asséchée. Cyrille se sent mieux. Il reprend les choses en mains et nous mène dans tous les petits coins les plus reculés. Des falaises grandioses au-dessus de nos têtes.

Mercredi, 5°au réveil.  La journée comme les précédentes est belle. Cyrille soigne son bras en le massant et en le pommadant. Aujourd’hui, petite rando jusqu’à l’arche à Cassidy. On part de la plaine pour grimper sur le haut de la falaise par un sentier très bien aménagé et y trouver l’arche. C’est tellement plein de vide autour de l’arche que je ne m’y éternise pas. Je préfère retrouver mon sentier. On est de retour assez vite et cela nous permet de profiter du camping et de ses environs.

Jeudi, 8° au réveil, beau. Avant de quitter le camping de Capitol Reef, on cueille des pommes. C’est en libre-service, le matériel est à disposition, échelles, sacs, balance, tirelire et elles sont délicieuses mais attention aux véreuses. Pour notre prochaine étape, on a repéré un parc régional à moins de 100 km, Goblin Valley State Park. Mince, plus de place, c’est complet. Que se passe-t-il ? Il y a un congé spécial à l’école vendredi et les parents en profitent pour partir en week-end avec leurs enfants. En visitant ce parc, on a compris pourquoi ce site est pris d’assaut par les familles. C’est le monde des nains, des stroumpfs, des champignons, en sable. Un univers à taille humaine où les enfants peuvent se cacher, courir, sauter, grimper dans tous les coins. Tout à fait charmant comme endroit. On hésite à passer la nuit dans les environs comme nous le conseillait Mme la Ranger et finalement on roule jusqu’à Green River où on s’installe dans un RV park avec Internet. Green River, capitale mondiale du melon dit mon guide. Cela semble toujours d’actualité parce qu’en entrant dans la ville, une marchande était là avec un large choix de melons. On en a pris deux et ils étaient particulièrement délicieux.

Vendredi, 4° au réveil, beau. Je voulais faire un tour au salon de coiffure mais la coiffeuse n’a pas de disponibilité et il n’y a pas d’autres salons par ici. Quelques provisions et on part pour Canyonlands National Park. On retient une place au camping rustique (pas d’eau) juste avant l’entrée du parc et bien nous en a pris parce que les 2 autres campings du coin affichent complet. On part faire le 1er point de vue et on n’y verra rien du tout. On y a trouvé un couple de Québécois avec qui on s’est mis à causer, causer, tant et si bien que le soleil s’est couché. Le frais arrivant, c’est à l’intérieur, devant un petit jus, que l’on a poursuivi encore un moment nos discussions. C’était fort sympathique de les écouter, ils bourlinguent avec leur caravane tous les hivers depuis une dizaine d’années et ils avaient plein d’endroits à nous recommander. Merci à Evelyne et Michel et peut-être que l’on se recroisera un de ces 4.

Samedi, 8° au réveil, beau. Cette fois, on fait tous les points de vue et plusieurs petites randonnées qui amènent à des points de vue encore plus impressionnants. Grand view point, c’est 160 km de panorama sur des canyons. On a bien aimé aussi Mesa Arch si bien qu’on y est retourné au soleil couchant. A faire 1 mile ici, 1 mile là, on a totalisé pas moins de 10 km à pied au bout de la journée. C’était superbe.

Dimanche, 8° au réveil, beau. On change de rive. On va juste à côté, dans un parc régional, le Dead Horse Point State Park. Il offre une vue fabuleuse sur la Colorado River, le Canyonlands National Park et les La Sal Mountains à l’horizon. On s’est posé au camping du parc et on a fait le tour des points de vue à pied, à nouveau près de 10 km sous le soleil. Cette fois, on était tout seul sur tout le parcours. Magnifique journée avec des vues éblouissantes.

En plus des Québécois, on a aussi croisé la route d’Andrée et Claude (Français du Var), qui ont loué un petit camper pour 3 mois. Sympa comme tout. Ils nous ont surpris en nous parlant de leurs séjours enthousiasmés en Afrique du Sud et environs. Quels voyageurs ! Les étés, ils les passent dans leur gîte Kanumera à Tourves en recevant d’autres voyageurs. Charmants aussi, le couple de Zurichois croisé au parc Goblin avec qui on a causé durant quelques instants.

Voilà pour cette semaine, beaucoup de rochers, de falaises, de canyons. C’est toujours l’UTAH. Il fait beau et sec. Les journées sont très agréables, 20° environ. On s’y plaît beaucoup et tout va bien.

 

2011.10.17 au 23 – Capitol Reef, Canyonlands NP – réduits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *