Du Lac St-Jean à Montréal

3ème semaine (lundi 25 avril au dimanche 1er mai 2011)
Nous nous réveillons au bord de ce magnifique lac gelé, profitons encore un peu du soleil

 et quittons pour suivre le fjord du Saguenay, passant par Chicoutimi et arrivant à Tadoussac. Là encore, nous sommes trop tôt dans la saison pour voir les baleines.

   

Elles arrivent en principe à partir de juin mais nous profitons quand même de ce joli petit village. Nous décidons de passer la nuit sur le parking du grand hôtel encore complètement fermé. A peine 1 heure plus tard, vers 2200 h., on entend un plouf ou un plaf. Un automobiliste (certainement mécontent de notre installation à cet endroit) nous lance un œuf sur le pare-brise. Après l’avoir nettoyé, nous déménageons. Nous retournons au port et là nous rencontrons 4 jeunes du village bien sympathiques à qui nous racontons notre mésaventure. Sans hésiter, ils nous proposent de nous amener à un endroit nommé « sur les dunes ». C’est là que nous passerons la nuit en toute tranquillité. Le matin, malheureusement plus de soleil, mais une vue imprenable. Merci à eux.

  

 Une balade dans le secteur puis nous quittons Tadoussac par le traversier. En poursuivant notre route sur l’autre bord du fleuve St-Laurent, on atteint et on dort à St-Joseph-de-la-Rive, petit village de pêcheur avec un accès difficile.

  

 Le lendemain, nous continuons notre bonheur de chemin. Arrêt à la chute de Montmorency

  

 (30 m plus haute que celles du Niagara) et arrivée à Québec où on se pose pour 2 nuits sur le parking de la marina, Bassin Louise.

  

C’est au milieu d’un froid assez glacial que l’on visite la ville. Cela nous amène à nous arrêter pour manger à midi. On est bien tombé, le menu était bon, le service et le décor sympa.

  

 Le soir, on retourne en ville pour la voir illuminée tellement elle nous a plu.

  

 On quitte le lieu le vendredi matin. En chemin, nous nous arrêtons pour pique-niquer à Port-Neuf où on se retrouve au milieu de milliers d’oies blanches qui sont également en train de se restaurer sur leur route de migration. Superbe spectacle.

 Nous arrivons vers 1900 h. à Montréal et nous nous installons comme précédemment à Brossard, sur l’aire à VR. Samedi, repos et le soir nous allons manger au restaurant « Le grain de Sel », rue Ste-Catherine, en ville où nous nous retrouvons tous les 4. Soirée exceptionnelle,

  

 c’est l’anniversaire de Doriane, déjà 24 ans cette petite. C’était que du bonheur. Cuisine typique du terroir. Très bonne soirée. Dimanche, nos jeunes viennent nous rejoindre à notre camping pour dîner.  Le temps est magnifique, on dîne dehors sur notre terrasse et dans l’après-midi, on prend le départ pour Toronto. A Bayside, nous passons la nuit.

2 réponses à Du Lac St-Jean à Montréal

Répondre à Pascal Berger Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *