Archives quotidiennes : 23 mai 2011

Val-Racine et Lac-Mégantic

6ème semaine (lundi 16 au 22 mai 2011)

Nous quittons Sherbrooke, direction Est. On traverse les villages de Scotstown puis Milan,
 par la route 214 et on emprunte la route non asphaltée en direction de Val-Racine. C’est qu’on a une adresse dans cette région et on a bien l’intention de nous y rendre et faire la connaissance d’une famille bernoise installée par là depuis quelques années. Ça y est, nous y sommes, un panneau indique « Ferme forestière, Le Jardin ».

 On suit le chemin privé  qui traverse les bois et on arrive au bord d’un petit lac. Le chemin conduit à une jolie maison sur les hauteurs. On s’arrête et on est rapidement rejoint par le propriétaire qui nous a vus arriver. Andréas nous accueille aimablement et nous indique où nous poser. L’été, c’est aussi un camping. On est sous le charme. C’est un endroit de rêve, totalement isolé. La nature semble sortir de son sommeil, tout se réveille peu à peu. Dommage, pour l’instant pas de soleil mais ça viendra. On l’aura notre belle journée. Bientôt, on fait la connaissance du reste de la famille, Claudia et les enfants, Jake et Leia. On passe en leur compagnie 4 magnifiques journées, grâce à leur accueil plus que chaleureux. C’est avec un immense plaisir et un grand intérêt qu’on leur donne un petit coup de main à la couverture du biodôme qu’ils sont en train de construire. Intéressant cette idée pour faire pousser et récolter des légumes toute l’année.

 D’ailleurs Andréas n’en est jamais à court. Avec l’aide de sa compagne, ils ont entièrement aménagé le site, retapé la maison, réalisé l’autonomie de leur consommation en électricité grâce aux panneaux solaires, à une éolienne et une turbine à eau.

 Enfin voilà, après une dernière soirée passée en leur compagnie et à leur table, on les quitte vendredi matin. Ah, encore une chose, on a eu l’occasion de nous promener sur les sentiers de leur immense propriété. On y a découvert des traces d’orignal et aussi une trace qui nous a un petit peu troublés. Andréas nous dit que cela pourrait être un cougar. La route nous mène sur les bords du Lac Mégantic, d’abord à Pipolis où l’on dîne puis à Lac-Mégantic, ville sympa où il y a tout ce qu’il faut pour nous ravitailler. C’est qu’on a un peu fait le vide dans les armoires pendant notre séjour à la Ferme forestière.

On reste dans cette localité quelques jours dormant tantôt ici, tantôt là-bas. On a renoncé à nous installer au camping, d’une part parce le temps n’était toujours pas de la partie et ensuite parce que la liaison internet n’était pas possible. Samedi soir, on était de sortie. Un chansonnier se produisait dans un établissement public. C’était carrément FUN. Tout le monde, essentiellement des jeunes, trinquait, dansait et s’amusait.  Enfin, ce dimanche matin, le soleil fait une timide apparition. On se décide à sortir nos vélos. Mince, mon vélo a une roue totalement à plat. C’est partie remise. Il faut d’abord réparé. Chez Canadian Tire, Cyrille trouvera ce qu’il nous faut. Une pensée à Yan, il avait raison. Ce style de magasin plaît beaucoup à Cyrille. Ça y est, le vélo est réparé. On peut y aller et pédaler un peu autour de ce lac.  C’était encore une très bonne semaine malgré le temps.