NOS PREMIERS PAS AU MAROC

 

DIMANCHE – 5 janvier 2014

Réveil à 6 h., moins d’une demi-heure plus tard, on est au port, en position d’embarquement avec la compagnie BALEARIA. Fort peu nombreux en ce dimanche matin, ce ne sont que quelques camping-cars et voitures qui monteront à bord pour un lever d’ancre vers 9 h. Passage du détroit de Gibraltar au large du rocher pour atteindre Ceuta, l’enclave espagnole sur la côte marocaine, 50 mn plus tard.

2014-01-05 0032014-01-05 0072014-01-05 010

On débarque et c’est hésitant que l’on s’élance sur les routes mais où est le Maroc. Ce n’est qu’après avoir fait quelques aller – retour que l’on comprend que l’écriteau « MARRUECOS » est celui qui nous montre la bonne voie. Passage en douane avec un peu d’attente (on s’y attendait) et ça y est, on roule sur ce nouveau continent.

2014-01-05 0152014-01-05 0202014-01-05 0212014-01-05 0222014-01-05 0252014-01-05 026

A Tanger-Med, l’autre escale reliée par bateau depuis Algéciras, on trouve un bureau de change. Pour CHF 1’000.– , on obtient 8’890,50 dirhams marocains MAD. C’est-à-dire que MAD 10 valent CHF 1,125.

Nous choisissons de circuler sur l’autoroute pour nous acclimater. A la 1ère station-service, nous remplissons notre réservoir. Le prix du diesel est très favorable, moins de CHF 1.– le litre.

Au premier coup d’œil, on découvre une campagne très verte, des champs cultivés, cela paraît propre. Une halte au restoroute nous permet d’apprécier notre 1ère tagine (viande, légumes et abricots) avec galette de pain et salade d’aubergines et poivrons. Autour du bâtiment, les premières odeurs nauséabondes et la couche de poussière.

Carte routière en mains, GPS en marche, guide des campings et guide du Routard sous le coude, cela nous permet d’atteindre notre première escale à Moulay-Bousselham. Installation au camping, bord de lagune, l’océan est un peu plus loin, on entend les vagues.

2014-01-06 0012014-01-06 0022014-01-06 0032014-01-06 0042014-01-06 0052014-01-06 0062014-01-06 0072014-01-06 0082014-01-06 009

Quelques vendeurs de fraises, framboises, légumes passent sur le camping. On s’approvisionne. Rapidement, on remarque que les fraises ou les tomates ont le même goût que chez nous, produits des serres, tellement insipides. Dommage.

Le restaurant du camping a le wifi, c’est l’occasion d’aller y consommer nos premiers thés. Camping assez agréable. Toute la clientèle vient d’Europe, beaucoup de camping-cars français et quelques-uns d’Allemagne, GB. Je crois me souvenir qu’il y avait aussi un Suisse Allemand. La plupart de la clientèle repart le lendemain pour le sud. Tout cela nous détend. L’environnement est tout à fait correct. Les barques bleues ancrées en bordure de lagune sont très photogéniques et décorent à merveille l’environnement plutôt grisâtre. On entend pour la première fois l’appel à la prière lancé du haut du minaret du village.

On choisit d’y rester un 2ème jour.

ALGECIRAS – MOULAY BOUSSELHAM Etape 207 km

MARDI – 7 janvier 2014

Toujours dans notre premier camping. Tôt le matin, vers 6h30, il fait encore nuit, je suis réveillée par le bruit des camping-cars qui circulent. Ils sont vraiment pressés d’atteindre le Grand Sud… Ouvrant le store, je remarque que la place devant le restaurant est couverte d’eau et les camping-cars stationnés en bordure de lagune sont en train d’évacuer la zone. Ils sont dans l’eau. Il semble que nous ne soyons pas concernés, nous sommes toujours sur l’herbe. Mais, cela ne va pas durer. Un peu plus tard, l’eau nous atteint par devant et par derrière. Vite, il faut aussi décamper. Notre tapis de sol a disparu. On évacue en sortant du camping et en prenant un peu de hauteur. Les pêcheurs sont sur le qui-vive et en émoi. Plusieurs barques ont coulé, ils tentent d’en épargner d’autres. Les nouvelles nous apprendront que cette forte houle a surpris tous les riverains de l’océan atlantique, de l’Europe à l’Afrique.

2014-01-07 0122014-01-07 0142014-01-07 0162014-01-07 0172014-01-07 0182014-01-07 0192014-01-07 0202014-01-07 0212014-01-07 022

Une réponse à NOS PREMIERS PAS AU MAROC

  • Adele Revet dit :

    OH quelle joie! J’ai recu votre email ce soir et me voila qui devore les photos, les descriptions…
    Vous m’avez manque cet hiver et maintenant je peux voyager avec vous! Moi ausii j’en ai fait des aller-retour pour m’en sortir de Ceuta…
    Vous n’avez pas change- continuez a mettre dans les photos!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>