Archives quotidiennes : 3 septembre 2012

Cap Breton, Lunenburg, Peggy’s Cove

73ème semaine (du 27 août au 2 septembre 2012)

Chéticamp, on y reste encore ce lundi pour s’imprégner un peu plus de cette culture acadienne si particulière, si touchante, si attachante. La gentillesse des habitants, leur accueil, leur sourire, leur parler archaïque nous charment. Le folklore, la musique, l’histoire nous touchent. Au musée « Les Trois Pignons », la guide acadienne nous reçoit avec son « français du dimanche », elle qui a marié un authentique Ecossais Canadien. On y découvre les tapisseries hookées réalisées par l’artiste du village, fe Elisabeth LeFort, de véritables œuvres d’art. Au restaurant de la coopérative acadienne, on se régale du chiard et du fricot, des plats simples et mijotés comme chez nous.

Mardi, après avoir dormi au bout de l’île du Cap Breton, dans la « Bay St Lawrence », on se lance à l’assaut d’une randonnée-grimpette. Juste le temps de croquer nos sandwiches, voilà la pluie qui nous bouscule. Retour immédiat. On se transporte jusqu’à Sydney et la nuit est bercée par les gouttes.

Mercredi, déplacement jusqu’à Louisbourg. En ce lieu, l’état canadien a reconstitué une partie de l’énorme place forte érigée par les Français au XXVIIIe s. surnommée alors « Le Gilbraltar du Nouveau Monde » et détruite par les Anglais. Ainsi, il se visite un village entièrement reconstruit à l’authentique avec animateurs et comédiens costumés recréant la vie et l’ambiance de la citée en 1744. Nous, on n’a pas trop aimé certainement parce que l’on vient de l’Europe et que des bâtiments en pierre, authentiques, on en a plein nos villes et d’autre part parce qu’il est tout de même difficile de faire régner une réelle ambiance avec des figurants au milieu des touristes.

En revanche, au camping, on a eu le plaisir de faire connaissance de Ghislaine et Guy, des Québécois fort sympathiques et en soirée, on a assisté au concert donné au « Playhouse », théâtre construit à la mode du XVI e s. Si la musique traditionnelle de l’île du Cap Breton et la séquence claquettes  nous ont beaucoup plu, on a moins aimé les sketches intermédiaires d’humour anglais.

Jeudi, un petit crochet à l’île Madame, encore un coin acadien entouré de l’océan. On stationne au Centre communautaire culturel acadien nommé, La Picasse (nom d’une vieille ancre confectionnée artisanalement en bois par les pêcheurs). Repas sur place le lendemain à midi.

Vendredi, on quitte le territoire de l’île du Cap Breton. Arrêt pour la nuit sur la côte EST à Sheet Harbour.

Samedi, on atteint Lunenburg, ville au charme britannique avec ces maisons colorées accrochées au flan de la colline, classée au patrimoine mondial UNESCO depuis 1995, réputée également pour ses chantiers de construction navale. De nombreux gros voiliers mouillent le long des quais. Le tout donne un décor assez fantastique où il fait bon flâner.

Dimanche, quittant Lunenburg, on passe par Mahone Bay, encore un village charmant, pour arriver à Peggy’s Cove, lieu tristement inscrit dans nos mémoires parce qu’il correspond à la disparition de l’avion Swissair qui s’est abîmé au large. Un mémorial est érigé sur cette côte d’une beauté sans pareille. Simple et dépouillé, deux grandes pierres rappellent la tragédie qui a marqué la région et toute la Suisse et amené la disparition de 229 personnes, le 2 septembre 1998, il y a exactement 14 ans.

Passé ce moment émouvant, on retrouve avec grand plaisir Ghislaine et Guy à Peggy’s Cove. Ce petit village de pêcheurs, d’une soixantaine d’habitants, est ravissant et attire depuis longtemps peintres, photographes et touristes charmés par le pittoresque et la beauté du lieu. Quelques vieilles maisons de poupées couleur pastel, une poignée de bateaux abrités dans un petit port bordé de hangars sur pilotis, une église mignonne et, tout autour, de gros blocs de granit battus par les vagues de l’océan. Campé sur ces rochers, le phare est sans doute le plus photographié de toute la  province nous révèle notre guide.

Finissant en beauté cette semaine, on partage notre repas du soir en l’agréable compagnie de Ghislaine et Guy au restaurant du site. Ghislaine, qui a eu la bonne idée d’acheter une Picasse miniature à l’île Madame, nous l’offre généreusement. Un bibelot de plus qui va rejoindre l’alignement de tous les souvenirs engrangés ici et là tout au long du voyage. Merci encore pour ce beau cadeau.

Ainsi se termine notre avant dernière semaine. Cette fois, on est tout proche d’Halifax pour clôturer notre périple.

A bientôt, chez nous…

2012.08.27 au 2 – Cap Breton, Lunenburg, Peggy’s Cove – réduits