Golfe du Mexique (fin)

63ème semaine (du 18 au 24 juin 2012)

Encore un petit tour en ville de Nouvelle Orléans avant de poursuivre notre périple par la côte en direction de l’état suivant, le Mississippi. Dans cet état, on passe la nuit à Biloxi sur un RV Park où la connexion « internet » ne fonctionne pas. Le lendemain, on jette un coup d’œil au State Park Shepard, la mer est comme un marais et les moustiques nous font la fête. On en repart vite et on atteint déjà l’état suivant, l’Alabama. On emprunte un grand pont qui nous mène à « Dauphin Island ». On n’y trouve aucun stationnement possible entre les maisons, les accès sont en sable mou. On poursuit notre route en empruntant le ferry pour Fort Morgan. La situation pour nous stationner n’est pas meilleure et on s’éloigne de la côte pour nous poser sur un parking commercial à Foley pour la nuit. En reprenant la route le jour suivant,  après quelques miles déjà, on atteint la Floride. Au « Visitor Center » de Pensacola, on nous indique un camping (Gulf Islands National Seashore) près de Fort Pickens. On s’y installe pour 2 nuits. Le camping est situé sur une languette de terre, l’océan est présent des deux côtés et accessible à pied par des passerelles. Très jolie plage d’un sable incroyablement blanc et pur ressemblant à du sucre cristallisé. L’eau paraît claire mais en y regardant de plus près, elle est un peu bouillon verdâtre.

Après ces 2 journées, on poursuit direction « Destin » où on s’installe à « Grayton Beach State Park ». Une heureuse surprise nous y attend. Nos amis de Lille, avec qui on a voyagé au Mexique, sont là. C’est formidable de les retrouver après plus de 2 mois (n’est-ce pas Louise, merci encore pour ton petit mot si gentil). Ils sont en pleine forme. On passe un bon moment à nous raconter nos étapes, visites et projets. C’est bien agréable de retrouver des connaissances quand on est si loin de nos amis et de nos familles.

L’accès à l’océan depuis le camping est un peu éloigné mais, à vélo, il y en a pour 2 minutes. Cyrille s’élance à l’eau qui est belle et on apprend que la baignade est déconseillée en raison de mauvaises bactéries. Samedi soir, on y retourne pour admirer le coucher du soleil et on constate que le ciel est bien menaçant. On regagne notre cc pour tout réduire mais l’orage n’éclate pas.

Le lendemain, dimanche matin, quelqu’un frappe à notre porte. C’est pour nous aviser qu’une tempête se trouve depuis la nuit dernière à 300 miles au milieu du Golfe et que, par précaution, le camping est évacué. On nous conseille de quitter la zone côtière pour nous diriger sur le nord du pays.

Nos voisins demeurant dans la région de Tampa sont surpris de cette décision. La tempête est loin et une tornade est justement sur leur région. Rentrer chez eux n’est pas la solution et ils avaient réservé l’emplacement pour 2 semaines…

Nous voilà donc en route pour le nord. On quitte le Golfe du Mexique sans y jeter un dernier coup d’oeil. On roule sous un ciel très chargé et menaçant. Un peu de pluie par moment mais rien de particulier. La température reste aux alentours des 25°. Par les infos, dimanche soir, on apprend que la tempête nommée « Debby » s’est diluée.

Ouf, tout va bien.

2012.06.18 au 24 – Golfe du Mexique (fin) – réduits

Une réponse à Golfe du Mexique (fin)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *