Campeche, Villahermosa, Tlacotalpan, Coco Loco – Mexique

55ème semaine (du 23 au 29 avril 2012)
Déplacement de Uxmal à Campeche sur les bords du golf du Mexique. Encore une bien jolie ville inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco dont les anciennes maisons coloniales ont été rénovées et les façades peintes de plusieurs couleurs dans les tons pastel. On a pris plaisir à parcourir la rue 59 qui traverse la vieille ville entre deux portes ainsi que le dernier pan de muraille qui entourait la ville. Le lendemain, on gagne Villahermosa longeant d’abord un joli parcours côtier avec les premières plateformes pétrolières au loin. Dans cette ville, visite du parc La Venta où sont exposées une trentaine de sculptures d’art olmèque dont des têtes colossales aux traits négroïdes. Ces pièces au poids considérable datent de 400 à 700 ans avant JC. Elles ont été découvertes à La Venta, ville située à 130 km de Villahermosa, au milieu de gisements pétroliers. Transportées dans ce parc, on y voit aussi quelques animaux de la jungle et de magnifiques oiseaux exotiques.
Prochaine étape, Tlacotalpan, ville inscrite au patrimoine mondial Unesco. Pour y arriver, c’est tantôt une route payante en bon état et tantôt une route libre parfois en très mauvais état. Sur le dernier tronçon traversant quelques villages poussiéreux, on croise et dépasse un grand nombre de convois acheminant la canne à sucre. Tous convergent vers l’usine aux deux hautes cheminées fumantes. La grand place qui la précède est envahie de chars en bois croulants sous les branchages.
L’arrivée à Tlacotalpan nous enchante. Pittoresque et charmant village très bien conservé avec ses maisons aux toits de tuiles rouges, ses façades à colonnades et murs bariolés de couleurs chatoyantes, un zocalo piéton avec son kiosque à l’ancienne entouré de terrasses accueillantes. L’ensemble est si mignon qu’on le croirait sorti d’un décor de film. D’ailleurs, les producteurs mexicains se l’arrachent. On y tourne des « telenovelas » à longueur de temps.
Evitant Veracruz, on atteint la costa Esmeralda ou côte Emeraude. Les RV Park, campings, hôtels, se succèdent les uns à côté des autres. Les propriétés sont de dimensions raisonnables sans luxe ostentatoire avec des plages au sable fin foncé. A première vue, on a l’embarras du choix mais à y regarder de plus près, aucun n’a le WIFI. Un retraité passant par là s’approche et nous propose aussitôt le camping Coco Loco. Il nous précise que c’est un Suisse qui le tient, qu’il parle français et qu’il y a du wifi. On remercie Otto, Autrichien, qui joue les « snowbirds » en séjournant 6 mois ici et 6 mois dans ses montagnes. Revenant sur nos pas, on trouve sans peine notre compatriote lucernois, Martin, propriétaire d’un hôtel-restaurant-camping. Personnage éminemment sympathique et jovial, Martin, bientôt quinquagénaire, parle un français presque sans accent. Intarissable causeur, il met tout le monde à l’aise. Outre un restaurant, il dispose d’une dizaine de chambres réparties dans deux bâtiments et d’une grande maison (sa maison) qu’il met volontiers à disposition pour la saison ou une période plus courte. Voilà 20 ans qu’il vit ici et ne se lasse pas du spectacle de l’océan et des vagues. Il nous apprend qu’en 1997, par le phénomène « El Nino », l’océan lui a causé bien des soucis avalant toute la plage et grignotant encore 40 m de terrain. Heureusement, dans les années qui ont suivi, peu à peu, l’océan s’est retiré, redonnant une partie de plage. Martin reconnaît avoir eu de très belles années et avoue que les temps sont plus difficiles depuis 5 ans.
Prolongeant notre séjour, nous avons apprécié ses bonnes pizze, un excellent poisson en papillote et sa parfaite maîtrise de la confection des cocktails margaritas. Sans doute, aurons-nous l’occasion de nous revoir.
N’hésitez pas à contacter Martin pour une réservation. Tél. depuis la Suisse (0052) 232 321-0189
Voilà, c’est dimanche. Il est temps de continuer. A la semaine prochaine…

2012.04.23 au 29 – Campeche-Villahermosa-Tlacotalpan-Coco Loco – réduits

3 réponses à Campeche, Villahermosa, Tlacotalpan, Coco Loco – Mexique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *