Oaxaca (on répare) – Puerto Arista – Tuxtla Gutierrez

50ème semaine (du 19 au 25 mars 2012)

Notre pneu arrière droit a éclaté et, en même temps, il a bousillé tout le système électrique du camper. Ce lundi matin, Cyrille, avec l’aide de Jean, étudie la situation et démonte tout. En fin de journée, tout re-fonctionne. C’est formidable. Par ailleurs, dans l’après-midi, avec un chauffeur de taxi, on a trouvé un nouveau convertisseur de courant électrique et acheté des plaques de bois pour refaire le fond du coffre.

Mardi matin, on découvre un problème de surtension de batterie et cela nous oblige à couper le circuit. Cyrille remarque qu’un des boîtiers électriques a pris l’eau. Il continue les réparations tandis que je recherche un nouveau pneu. Vers midi, alors que l’on grignote attablé à notre table de camping voilà que la terre se met à bouger comme du flan. C’est tellement surprenant et déstabilisant que je me lève de ma chaise. Le mât de l’immeuble d’en face bouge comme une queue de vache. Heureusement, cela n’est pas de longue durée mais nous sommes tout de même émotionnés et tremblants. Les employés des bureaux voisins sont tous sortis et attendent dehors. La presse du lendemain, nous apprend que ce tremblement de terre, dont l’épicentre était proche d’Oaxaca, a eu une intensité de 7.8. Bien qu’il ait été ressenti jusqu’à Mexico, il n’a pratiquement fait aucun dégât. En fin de journée, notre problème de surtension ne s’est pas corrigé. La lumière et l’eau ne fonctionnent plus, seuls le frigo et la cuisinière sont en état de marche grâce au gaz et au convertisseur électrique lors du branchement au réseau. Mince, il y a eu court-circuit dans le système.

Mercredi, avec nos amis du Nord-Pas de Calais, on quitte Oaxaca pour Tehuantepec. La route est assez pénible et sinueuse. Finalement, on n’aura rien vu d’Oaxaca à part quelques magasins et garages mais on en gardera un sacré souvenir. Le RV park des environs de Tehuantepec n’en est plus vraiment un. C’est un parking autorisé sous les manguiers. Pas d’eau, pas d’électricité. Une ou deux familles se sont installées dans les anciens sanitaires. Quelqu’un vient encaisser 75 pesos par équipage pour la nuit. On est bien content de se retrouver à deux familles sous ces manguiers. Des fruits murs jonchent le sol au milieu des feuilles sèchent. Il fait bien chaud. On ne tarde pas à découvrir que l’endroit est infesté de petites mouches noires piquantes et de moustiques.

Jeudi, on quitte les lieux sans regret à la première heure. Prochain arrêt à Puerto Aristo, on y retrouve avec beaucoup de plaisir l’océan, ses énormes vagues et ses longues plages de sable fin. Le camping est bien joli à quelques pas de la plage. On est sous les cocotiers, manguiers, citronniers. Belle balade sur la plage avec nos amis jusqu’à un élevage de tortues. On apprend qu’il n’y a plus d’œufs en incubation, la saison est finie. Tant pis. Retour et baignade, l’eau est super chaude. Ou là là, ici aussi il y a des moustiques et il fait très chaud.

Vendredi, on prolonge notre séjour. Notre camping est une véritable volière agrémentée de chants d’oiseaux. Le marais, juste à côté, regorge de vie lui aussi avec ses hérons, oiseaux spatule et autres variétés inconnues. Du moment qu’on ne bouge pas, Cyrille s’emploie à nous remettre l’eau en service et il y arrive. Ne me demandez pas comment, voyez cela avec le spécialiste.

Samedi, en route pour Tuxtla Gutierrez. On s’installe sur le parking de l’hôtel Hacienda autour d’une petite piscine dissimulée dans une végétation tropicale. L’endroit, qui borde une artère très fréquentée avec supermarchés, discothèques, bars, est particulièrement bruyant.

Dimanche, on est étonné d’avoir bien dormi. On termine cette semaine en beauté par une magnifique promenade en « lancha » sur le rio Grijalva qui nous fait découvrir une superbe gorge, le « Canyon del Sumidero » avec des parois de plus de 1’000 m, quelques crocodiles, un sapin de Noël, une grotte et des oiseaux. Belle chaleur pour cette virée sur l’eau. Au passage, on apprécie le joli village de Chiapa del Corzo, lieu d’embarquement pour la gorge, où l’on y voit une fontaine du XVe siècle, La Pila, de style mauresque.

Malgré nos petits soucis, cette semaine n’était que du bonheur et on poursuit notre périple. La semaine dernière, nous n’avions pas de connexion internet raison pour laquelle vous êtes restés sans nouvelles. Merci à tous ceux qui se sont inquiétés pour nous.

PS : un merci tout particulier à Gordon pour sa gentillesse et son offre d’aide. C’est très aimable et apprécié.

2012.03.19 au 25 – Oaxaca-Puerto Arista-Tuxtla Gutierrez – réduits

6 réponses à Oaxaca (on répare) – Puerto Arista – Tuxtla Gutierrez

  • Adele Revet dit :

    Ca fait du bien d’apprendre que le ‘handyman’ Cyrile a peu faire des reparations et que vous continuez a voir de si beaux endroits. je suis jalouse- merci grace a vos photos j’etais avec vous en bateau dans la gorge. Aussi heureuse que seulement 2 personnes sont mort du tremblement de terre. C’est une experience n’est-ce pas? Esperons que bientot tout sera em marche dans votre casa…..Adele

  • Badia Alain Sylvie dit :

    enfin internet…. j’ai eu très peur pour vous. tu es courageux et super dégourdi Cyrille.
    Nous pensons fort à vous, Josette tu es la femme la plus optimiste que j’ai rencontré.
    Nous qui nous plaignons pour de  » petit rien « .
    Bisous
    Alain Sylvie

  • Marc dit :

    Chapeau et Bravo,vous étes tout simplement les Rois et Reines de l’initiative et de la débrouillardise.Bonne continuation et Take Care.

  • Viviane et Laurent dit :

    Cyrille et Josette,
    Nous avons eu des frissons pour vous. Oui, nous avons eu tres peur alors que nous savions que vous etiez a Mexico lors du tremblement de terre. Nous avons appele votre natel a plusieurs reprises -sans reponses, avons envoye des emails, -sans reponses et avons meme essaye d’appeler Doriane, mais toujours pas de reponses.

    Le lendemain nous lisions les nouvelles du tremblement de terre resultant avec deux morts. Nous etions un peu rassures…car l’un des morts etait age et a souffert d’une crise cardiaque. Donc, nous etions plus rassures en sachant que cela ne pouvait pas etre vous. Et apres avoir lu votre periple du pneu, c’etait plus terrible que le tremblement de terre. Quelle affaire! BRAVO a Cyrille … le top mechanic man on earth!! et BRAVO a Josette avec son calme naturel, une bonne foi et une patience d’ange.

    Faire un si beau voyage devrait effacer cette mauvaise aventure du pneu! Au fait, vous aurez de quoi vous souvenir que les pneus s’usent aussi …

    — Un km a pied ca use ca use, un km a pied ca use les souliers.
    — Deux milles km en MH ca use ca use, 2 milles km en MH ca use les pneux

    Nous sommes tous envieux des belles regions que vous visitez et merci de partager votre aventure avec nous. Nous comptons sur vos nouvelles chaque semaine…donc n’oubliez pas d’ecrire!

    Nous pensons bien a vous. A quand l’entree aux USA??

    Gros bisous a vous deux, les grands champions!
    Viviane et Laurent

  • Laurent & Viviane dit :

    super de lire la suite de vos aventures et de ne pas voir de nouvelles pour deux semaines au beau milieu d’un tremblement de terre, nous etions bien en souci pour vous. nous avons telephoner plusieurs fois mais sans success, est-ce que votre natel marche encore?
    Etes-vous toujours en route pour Cancun?
    bonne chance pour une repartion complete.
    Bissous, Viviane et Laurent

  • Isabelle dit :

    Holá! suis moi aussi super contente que (presque) tout marche à nouveau! bravo Cyrille
    j’ai vu que vous étiez déjà proche de Palenque, profitez bien, des ruines magnifiques!
    à bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *