Les coloniales – Guanajuato – SM de Allende – Querétaro / Mexique

48ème semaine (du 5 au 11 mars 2012)
On quitte Morelia pour le sanctuaire des papillons monarques El Rosario. Avant d’y arriver, on fait un stop à Los Azufres, parc naturel aux eaux volcaniques à l’odeur caractéristique de souffre et zone de production d’électricité géothermique. On se plonge avec délice dans ces eaux thermales dites curatives. Après les bains dans les eaux à 40°, on arrive aux papillons monarques. C’est quelque chose de fou l’histoire de ces papillons. Par millions, chaque année, ils quittent le Canada et les Etats-Unis où ils se sont ravitaillés pour venir hiberner et se reproduire dans les montagnes mexicaines à proximité de Ciudad Hidalgo à plus de 3’000 m d’altitude. Il existe 5 sanctuaires à papillons mais deux seulement se visitent. L’approche du site El Rosario est bien aménagée mais reste longue, raide et bosselée. Enfin, pour que la visite soit réussie, il faut le soleil. Ainsi, par milliers, les papillons monarques volent, se nourrissent et se reproduisent. Sans soleil, ils restent agglutinés les uns sur les autres en grappes. Tout ce petit monde arrive le 2 novembre. Les mâles, après avoir tout donné autant de fois qu’il leur était possible, meurent sur place tandis que les femelles quittent les lieux entre le 20 et le 25 mars pour gagner les régions des Etats-Unis et du Canada où elles iront pondre et mourir à leur tour. Les nouveaux papillons recommenceront le cycle et arriveront dans ces montagnes au novembre suivant. Fascinant et en plus ils sont beaux, ces papillons ! Arrivés avec le soleil, on a profité du spectacle une bonne dizaine de minutes puis les nuages ont rapidement mis fin à notre visite. Avant de repartir, on a pu acheter divers souvenirs et se nourrir auprès des multiples échoppes de marchands jalonnant le sentier jusqu’au parking.
Après une escale dans un parc aquatique faisant office de camping, on est arrivé à Guanajuato. Sur le camping, un peu à l’extérieur de la ville, un seul camping-car américain est installé. Mais, surprise, ce sont des Français, une famille de Lille. Avec un réel plaisir, on fait connaissance de Marieke, Jean et leurs enfants, Louise et Andréa. Génial, ils nous rencardent immédiatement sur quelques tuyaux pour l’accès et la visite de la ville. Sûr que l’on se reverra, leur projet de voyage colle au notre. Guanajuato est une ville reposant sur un dédale de routes souterraines du fait de son passé minier, un vrai gruyère ou emmental. En surface, elle est toute de couleur vêtue, pleine de charme avec ses ruelles débouchant sur de jolies places arborées, de jolies fontaines. On va de surprise en surprise en découvrant la ruelle si étroite que l’on peut s’y embrasser de balcon à balcon, ses balcons en fer forgé, ses corniches sculptées, les statues de Don Quichotte et de son fidèle écuyer Sancho Panza, un musée qui leur est totalement dédié avec des œuvres de divers artistes allant du figuratif à l’abstrait en passant par le cubisme, juxtaposant peintures, sculptures et dessins. Bref, c’était super joli et le soir venu, tout s’illumine et s’anime.
Le lendemain, un crochet par Atotonilco, petit village désolé situé dans une campagne aride dont l’église datant du XVIIIème est remarquable pour ses murs et ses plafonds entièrement recouverts de fresques (classées et inscrites au patrimoine mondial par l’Unesco en 2008). Intéressant à voir puisque c’était à portée de main sur la route nous menant à San Miguel de Allende où on arrive peu après. Encore une ville coloniale aux superbes maisons seigneuriales dissimulées derrière de grands murs. Au centre, les rues empierrées nous conduisent outre les places et églises, à de nombreuses galeries d’art, restaurants chics, boutiques d’antiquités, bars branchés et boutiques d’artisanat. Ici, beaucoup de résidents américains vieillissants ont accaparé les lieux. C’était surtout plaisant de trouver dans notre camping, presque au cœur de la citée, Esther et Erich, deux Zurichois, en voyage sur le continent depuis 2 ans à bord d’un grand camion. Sympa de se retrouver entre Suisses pour une fois, surtout qu’ils parlaient très bien le français.
Samedi, 3ème ville coloniale, c’est le tour de Querétaro. L’hôtel Flamingo Inn accepte sur son parking quelques camping-cars. On est les seuls. On peut disposer de la piscine, WC et douches attenantes. Extra. On fait un tour au cœur historique de la citée profitant ici et là de photographier une mariée dans ce décor magnifique. Toujours de nombreux édifices, églises, couvents, musés bien restaurés et de jolies places ombragées. Ce soir, beaucoup d’animation dans le centre, une course pédestre démarre à 21 h.
Ce dimanche, déplacement jusqu’à Teotihuacan, proche de Mexico. On fait les 220 km qui nous séparent principalement sur des autoroutes payantes mais pour le chauffeur, ce n’est pas une mince affaire. Sur ces autoroutes, même lorsqu’elles sont payantes, on trouve de tout, des cycliste pas toujours sur la voie d’accotement, des piétons qui traversent les voies, un cavalier, des joggers, des vendeurs de fraises sur le bas-côté, des troupeaux de moutons et de vaches avec leur berger, et tout cela au beau milieu d’un trafic permanent de voitures et camions. Il faut véritablement être sur ses gardes. Et comme on ne connaît pas trop bien les lieux, aux abords de Mexico, on a l’honneur de tourner en rond en passant deux fois aux mêmes péages dans les deux sens. Heureusement qu’ils n’étaient que de 15 pesos.
Arrivée sans encombre au RV Park de Teotihuacan. En fin d’après-midi, un orage éclate.

2012.03.05 au 11 – Les coloniales, Guanajuato, SM de Allende, Queretaro – réduits

4 réponses à Les coloniales – Guanajuato – SM de Allende – Querétaro / Mexique

  • alain et martine dit :

    Coucou,j’espère que vous allez bien,encore merci pour vos belles photos,et dans certaines ruelles,il faut pas être gros dis donc!!!bisous de Chancy et à bientôt,pour de nouvelles aventures…

  • Badia Alain Sylvie dit :

    Comment ne pas apprécier le Mexique, vous le faite découvrir avec tant de détails.
    Quel coup d’oeil Cyrille ..Merci encore
    J’aimerais être un Papillons, pour vous rejoindre
    Bisous Sylvie

  • Isabelle dit :

    Magnifique les papillons! merci pour le blog, c’est vraiment chouette de vous suivre… en pensée au moins!

  • Holà à vous 3 !
    Nous nous avons reconnue dans votre histoire – Merci beaucoup 😉
    Nous vous souhaitons toujours bonne continuation de votre voyage et beaucoup de bons aventures…
    Esther et Erich – toujours a SMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *