Archives quotidiennes : 5 décembre 2011

Quartzsite – Arizona

34ème semaine (du 28 novembre au 4 décembre 2011)

Lundi, on fait une nouvelle
tentative pour nous installer dans le RV Park de nos amis Valaisans, Bernadette
et Raymond, mais toujours sans succès. Le gardien au portail nous a reconnus. On
leur fait un coucou et on part nous installer sur un autre parc qui se révélera
banal et assez bruyant. Le lendemain, on les retrouve pour dîner et passer un
bout de l’après-midi ensemble (achat de mousse pour remplacer celle de notre
banquette usagée et visite d’une exposition de RV à vendre pour le plaisir et
la curiosité de Cyrille surtout). Le soir, on va au bord du lac Fortuna à
quelques km de Yuma. Campement gratuit autorisé jusqu’à 14 jours. On y est seul
et la nuit arrive vite. Mercredi, on découvre un peu mieux ce plan d’eau et comme
il fait beau, on reste là. Quelques pêcheurs et d’autres campeurs arrivent dans
la matinée. Jeudi, c’est nuageux, départ pour Quartzsite, à 100 km, direction
nord. Parcours à travers le désert par une belle route. Soudain, un poste de
gardes-frontière. Tous les véhicules passent un à un (la frontière mexicaine
n’est pas très loin). On présente nos passeports et on peut continuer.
Quartzsite, c’est spécial. Le lieu est essentiellement habité par des
camping-caristes. Des terrains très vastes sont à disposition, sans aucune infrastructure.
Certains sont gérés par l’Etat avec station de vidange, toilettes et une
modique somme est encaissée (40 $ pour 14 jours ou 180 $ pour 6 mois), d’autres
sont totalement gratuits mais limités à 14 jours, sans aucun service. Les
commerces de la ville s’étalent de chaque côté d’un croisement avec quelques RV
parks conventionnels. Il  paraît qu’il y
a des centaines de milliers de camping-caristes ici en janvier pour la
gigantesque brocante. Ça doit être quelque chose…On reste là 2 jours au cours
desquels on essaie deux restau pour le midi, deux parkings pour l’internet et
un bar pour y passer une soirée en musique. La clientèle est là pour danser et
s’amuser, à côté de deux tables de billard. La température a chuté. Au réveil
4° et pas plus de 10 à 15° dans la journée. Samedi, départ pour l’Ouest. A
l’entrée en Californie, poste de contrôle sanitaire. Non, nous n’avons pas de
fruits/légumes. On peut continuer. Désirant un peu nous dérouiller les jambes,
on entre dans le « Joshua Tree National Park » mais, quelques km plus
loin, on constate que l’altitude s’élève et que la température descend. Mince,
il va faire trop froid. En plein après-midi, à peine 7° et un vent glacial. On
renonce et on s’installe en plaine, d’abord à « Desert Hot Springs »
puis à « Palm Springs » où nous sommes ce dimanche soir.  On a passé entre les deux localités, dans une
zone envahie d’éoliennes. Selon mon guide, Palm Springs a connu des hauts et
des  bas. Autrefois, lieu de villégiature
de Sinatra, d’Elvis et d’autres stars, la ville a perdu de son cachet dans les
années 80. Mais elle a repris du galon depuis, car la jeunesse branchée et les
célébrités d’aujourd’hui en apprécient le côté rétro-chic, les bungalows en
verre et en acier, les hôtels de charme à la déco d’origine et les pianos-bar
où les martinis sont excellents. Paradoxe des lieux, il est possible d’y faire
des randonnées dans les canyons regorgeant de palmiers ou de skier sur une
neige impeccable (voir les deux dans la même journée). On a trouvé
particulièrement charmant le cœur de la ville aux arcades recouvertes de
bougainvilliers en fleurs mais on a aussi remarqué un grand nombre de commerces
aux portes définitivement closes depuis la dernière crise.

Ça sera tout pour cette semaine.
Malgré les fleurs et le soleil, on est bien en hiver. Le chauffage marche matin
et soir. Ici, il fait nuit très tôt, à 17 h. déjà, et le soleil se lève à 7 h.
du matin.

HAKUNA MATATA…

2011.11.28 au 3 – Quartzsite – Arizona – réduits