Utah fin, Natural Bridges, Monument Valley

30ème semaine (du 31 octobre au 6 novembre 2011)

Après Arches National Park, retour à Moab dans le même « RV park » que la semaine passée. Mise à jour de notre blog, quelques courses, lessives et on reprend la route. Toutes les curiosités signalées sur notre parcours font l’objet d’un arrêt ou d’un petit détour. C’est ainsi que l’on fait une petite grimpette et quelques photos à « Wilson Arch », et après avoir traversé les localités de Monticello et Blanding, on s’installe en fin d’après-midi sur le dernier des 13 emplacements du camping du site de « Natural Bridges National Monument » à une altitude de 1982 m. Ce camping rustique a des toilettes sèches. Un point d’eau existe à l’entrée du parc. La nuitée coûte 10 $ et la somme est à placer dans une enveloppe puis dans une tirelire. Chacun est en libre-service. Mardi, 4° au réveil, on passe au « Visitor Center » où l’on croise un charmant couple d’agriculteurs retraités Québécois, Jean et Manon. Quelques souvenirs racontés et partagés, échange d’adresses et nos chemins se séparent.

Mme la Ranger nous informe que le site compte 3 ponts massifs reliés par un long chemin de méandres au fond des canyons. Des sentiers sont à disposition au départ des parkings aux abords de chaque pont. Cette première journée, notre promenade de 4 h. au fond du canyon nous aura permis d’apprécier 2 ponts dans un décor magnifique. Mercredi, on s’est réveillé avec un vaillant – 3°. C’est donc avec des gants et un bonnet que l’on a poursuivi la promenade de la veille, découvrant le 3ème pont dans un environnement toujours aussi grandiose avec notamment un cheminement pour descendre au fond du canyon, très bien aménagé, empruntant escaliers métalliques et échelles. Fin de la promenade vers 14 h., la température s’est élevée à 3°. Il fait beau mais c’est l’hiver. On quitte l’endroit, direction le sud par la  route « Moki Dugway » qui descend soudainement de 330 m en empruntant une série de virages en épingle à cheveux. Arrêt au « Goosenecks State Park », encore un point de vue inoubliable sur une rivière, la « San Juan River » coulant 330 m plus bas et offrant un double fer à cheval et sur « Monument Valley » à l’horizon. On poursuit notre périple passant par Mexican Hat (baptisée ainsi en raison d’un rocher en forme de sombrero) jusqu’à « Monument Valley » en territoire indien Navajo où on prend nos quartiers dans le seul camping. Ce soir, apéro en compagnie d’un couple savoyard, Nadine et Gérard, arrivé en même temps que nous. Comme ils sont sous tente, ils sont bien contents d’être un moment au chaud dans notre cc. Jeudi, 4°, on retrouve avec plaisir Nadine et Gérard pour le petit-déjeuner et on bavarde un bon moment. Sympa. En fin de matinée, on pénètre à proprement parler dans le « Monument Valley Navajo Tribal Park » pour s’imprégner de la vue sur ces colossales rochers rouges rendus célèbres surtout parce qu’ils ont servi de décor dans de nombreux films et publicités. On renonce à circuler autour des colosses sur ces chemins terreux et bosselés. Repas de midi au « Goulding’s Lodge ». Il n’y a eu que la vue sur les colosses qui était bonne. On reprend la route et arrêt pour la nuit à Tuba City, toujours en territoire Navajo, sur le « RV Park » d’un motel. Vendredi, -2° au matin, ce doit être la vague de froid arrivée il y a une semaine sur la côte Est qui déferle par ici. On reprend la route et on quitte sans regret le territoire Navajo que l’on a trouvé bien sale notamment les bords de route jonchés de débris de verre, de bouteilles de bière et de cartons d’emballage. Quelle différence de mentalité ! Ici, en ville, on trouve des dos d’âne pour faire ralentir les automobilistes, les fenêtres sont munies de grillages, les propriétés pourtant simples entourées de clôtures avec le portail verrouillé et aussi des maisons délabrées murées. Arrivée à Flagstaff en Arizona aux heures de midi accueilli par un vent glacial. Au « Visitor Center » on nous dit que c’est inhabituel et qu’il y aura du soleil dimanche. Repas dans un restaurant du coin, très bien. On décide de rester en ville pour la soirée mais l’arrivée de la pluie nous dissuade de sortir. On s’installe sur le parking du Walmart pour la nuit. La météo annonce une chute de température jusqu’à -9°. On réalise que Flagstaff est à plus de 2000 m d’altitude. Au milieu de la nuit, on s’aperçoit qu’il neige. Samedi, -4° au réveil, tout est blanc. Il s’agit de ne pas perdre de temps, départ pour le sud. Ce n’est qu’après avoir rouler près de 40 km sur des routes enneigées et verglacées, que l’on a retrouvé une situation normale. Arrivée à Phoenix avec le soleil et une température de 17°. Il paraît qu’ici, c’est 300 jours de soleil par an, des étés aux températures extrêmes (parfois plus de 43°) mais une agréable douceur hivernale. Avec les cactus, les palmiers, on trouve aussi de gigantesques « RV parks » en très grand nombre. Celui que l’on a choisi compte 72 emplacements, une taille raisonnable et, ce qui n’est pas pour nous déplaire, des Québécois en face. Cela permet de faire causette. Dimanche, tour en ville avec le tram, repas chez « Hooter’s » pour se plonger dans une ambiance particulière et retour au camp. Apéro en fin de journée avec les amis Québécois, Gilles et Denise de Montréal. Voilà, fin du roman pour cette semaine. Tout va bien et pour ceux que cela intéresse, l’épaule de Cyrille se remet gentiment. A la prochaine…

2011.10.31 au 6 -Utah fin, natural…réduit

2 réponses à Utah fin, Natural Bridges, Monument Valley

  • alain et martine dit :

    Salut les aventuriers,je pense que c’est Cyrille qui a pris les photos des serveuses!!!
    C’est bien de vous mettre sous les arches pour les photos,on se rend compte de la grandeur,bisous et a bientôt

  • Isabelle dit :

    Quelle beauté sous la neige! mine de rien et après tous ces cailloux, ça doit faire drôle de se retrouver dans une « grande » ville comme Phenix! bonne route

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *