De Tucson à Yuma – Arizona

33ème semaine (du 21 au 27 novembre 2011)

Avant de quitter Tucson, mardi, on a tenu à faire un tour jusqu’à la boulangerie-restaurant Frog’s, située 7109 N Oracle Road. Nos copains Belges, Catherine et Peter, en ont dit grand bien dans le récit de leur voyage. Effectivement, pour retrouver les saveurs d’une bonne boulangerie française, elle n’a certainement pas son pareil loin à la ronde. Nous avons dégusté avec ravissement un irrésistible croissant aux amandes et on s’est régalé tout au long de la semaine de la tarte achetée pour « Thanksgiving » et de deux baguettes de pain. On en a profité pour saluer les patrons, un couple Français nouvellement installé aux USA, qui a repris l’établissement il y a 1 année. On leur souhaite pleine réussite dans cette nouvelle expérience.

A quelques km de Tucson, arrêt à Picacho Peak State Park, camping. Il y a là quelques sentiers dont celui qui mène au pic. Le ranger nous a avertis, c’est 4 à 5 h. de marche et si la 1ère partie est facile, la 2ème est difficile avec des passages très raides sécurisés par des câbles. La brochure conseille de porter des gants. Mercredi, on est prêt pour l’ascension. Il fait un temps radieux. Une heure pour approcher de la montagne, une heure pour se hisser au sommet. Super, on y est, on a réussi. C’était ardu mais qu’est-ce que les challenges plaisent à Cyrille… Il adore quand il y a des difficultés à surmonter. Petite pause et descente. La dernière heure sous le soleil était torride et on n’avait plus rien à boire. Arrivés au cc, on a vidé séance tenante chacun une bouteille d’eau. J’étais bouillante et surtout trop habillée. Après cette magnifique randonnée, on s’est installé au camping pour récupérer tranquillement et y passer une nouvelle nuit.

Jeudi, on continue notre route à travers ce plateau désertique. Peu à peu, les campagnes reverdissent, on retrouve irrigation et cultures. On traverse aussi une zone de production de viande, des vaches noires et blanches, par milliers, autour de mangeoires alignées par centaines sous des toitures métalliques. Spectacle assez désolant mais on n’est pas tous végétarien comme Aline. On fait halte à « Painted Rock Petroglyph Site » où on jette un œil aux graffitis anciens. Avant de repartir, on entame notre gâteau « pumpkin » pour le dessert. Hum, que c’est dur de ne pas en reprendre. C’est « Thanksgiving », 4ème jeudi de novembre, jour férié en Amérique. Cette fête pour « dire merci pour ce que l’on a » est une institution et une occasion de partage réunissant amis et famille autour de la traditionnelle dinde et des plats qui l’accompagnent ainsi que les gâteaux aux courges, aux noix, etc… Arrivée à Yuma, 3ème métropole de l’Arizona, au climat encore plus chaud et plus sec que Phoenix et Tucson. Comme les précédentes, elle est aussi le havre de milliers de retraités remplissant l’immense parc de mobile homes et RV parks. On est tout au fond de l’Arizona. Un peu plus au sud, c’est le Mexique et, à l’ouest, le Colorado river fait frontière avec la Californie. On se dégote un RV Park assez vieillot pour notre 1ère nuit. Le lendemain, sur un parking, on croise Bernadette et Raymond qui nous adressent un grand « bonjour ». C’est notre véhicule qui a attiré leur attention. Ils habitent en Valais l’été et passent régulièrement les hivers dans cette partie du pays. Ils sont dans un RV Park. Quelle bonne surprise. C’est avec plaisir qu’on prend note de leur adresse et qu’on les retrouve un peu plus tard. A l’entrée de leur parc, « The Wells RV Resort », on nous refuse un emplacement pour la nuit parce que notre véhicule est trop petit ! Il faut dire qu’ici, ils sont tous plus beaux et plus grands les uns que les autres et l’endroit est particulièrement soigné et luxe. Cyrille est en extase. Il n’en peut plus tellement tout cela lui fait envie. Le RV de nos Valaisans est magnifique aussi. On passe un bon moment à discuter et on les rejoindra pour le repas du soir. Entre temps, on a trouvé asile dans le parc voisin moins exigeant, moins chic et par contre plus cher.

Samedi et dimanche, on s’est déplacé jusqu’à Martinez Lake, une zone récréative située en amont d’un Xème barrage sur le Colorado à 50 km de Yuma. Jouxtant un terrain militaire, une réserve naturelle, des aires de pêche, de mouillage et de pique-nique, on est arrivé dans un village de plaisance un peu désuet composé de bungalows, cabanons et  mobile homes parfois à l’abandon, d’un café avec machines à sous et billards poussiéreux et d’un terrain de camping occupé par des résidents depuis bien longtemps. Cette zone jouit d’un panorama superbe et est en train d’être accaparée par de nouveaux arrivants plus friqués. De nouvelles constructions apparaissent avec barrières, portail automatique en fer forgé et larges baies vitrées donnant sur les levers ou couchers de soleil. Pour l’instant, juste à côté, on y a trouvé un vaste terrain à disposition des voyageurs itinérants comme nous. Toute une zone où il est possible de s’installer librement sans contrainte mais aussi sans service. On a profité de cet espace pour s’étaler au soleil tandis que nos voisins s’éclataient avec leurs motos, 4×4, jeeps ou quads.

Ah, oui, encore une petite chose, des colibris en liberté qui venaient sucer le sirop des mangeoires suspendues devant les fenêtres du café, telle est la bonne surprise que l’on a eu en mangeant à midi dimanche dans le café poussiéreux. Heureusement que la poussière ne nous a pas éloignés de l’endroit, on aurait raté cela.

Bonne semaine à tous.

2011.11.21 au 27 – De Tucson à Yuma – Arizona-réduits

Une réponse à De Tucson à Yuma – Arizona

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *