Alaska 2

18ème semaine (du 8 au 14 août 2011)
On quitte la région Denali pour Anchorage et l’Océan Pacifique. Rien ne sert de courir, le temps est plutôt maussade. On a beau traîner, à l’arrêt signalé pour y avoir une belle vue sur le McKinley, on ne voit qu’un ciel chargé. Ensuite, c’est carrément la pluie qui nous tient compagnie pendant 24 h. Anchorage sous la pluie, pas envie de s’y arrêter. Mais le lendemain, avec une éclaircie, tout est différent. On s’installe au RV Park, on descend les vélos. Le centre ville est animé, plein de boutiques souvenirs pour les touristes. C’est bien fleuri et coloré. A la rivière, les pêcheurs font le spectacle. Installés au milieu de l’eau, ils lancent leur ligne, la reprennent, la relancent sans relâche. La saison bat son plein, les divers saumons et truites remontent le courant pour aller frayer là où ils sont nés et ils sont des milliers paraît-il. Et puis il y a la piste cyclable/piétonne, qui suit le bord de mer, très fréquentée. De quoi passer de bons moments. On y retourne le soir pour y admirer le ciel qui nous offre de jolies couleurs. On est ragaillardi pour un tour. Jeudi, ciel bleu, en route pour Seward, on y a réservé un tour en bateau pour le lendemain. La route « Turnagain Arm » longe le bras de mer et est réputée pour offrir une vue magnifique. On est gâté, c’est superbe mais on n’y voit pas de baleines tout de même. Après nos multiples pauses, on arrive à Seward, ville totalement au service des camping-cars pourrait-on dire. Quasiment tout le bord de mer est à disposition pour s’y installer. Emplacements bien délimités, certaines zones sont équipées d’eau et d’électricité, le tout en libre-service. Glissez votre enveloppe dans la caissette métallique qu’ils expliquent sur les papiers. C’est super pratique et en plus, malgré la nombreuse affluence, il y a de la place. Vendredi, jour de notre promenade en bateau. Un ciel bleu, super. On embarque à bord du catamaran Glacier Express de la compagnie Major Marine Tours pour le Kenai Fjords Nat’l Park Cruise. En français, ça donne quelque chose comme une croisière rapide (6 h.) pour les fjords du parc national des glaciers du Kenai. Sublime, on s’est régalé. Un ranger à bord nous expliquait tout ce qu’il y avait à savoir (on imagine). Chaque fois qu’il y avait quelque chose à observer, le commandant de bord coupait les moteurs et le bateau approchait gentiment, silencieusement comme religieusement du site. On a vu une otarie qui se dorait la pilule en faisant la planche, une baleine qui nous a fait la grâce de sortir sa belle queue fourchue 3 x en plongeant, des phoques sur un rocher, des macareux accrochés à leur falaise et dans l’eau, des lions de mer se vautrant sur les pierres et un glacier énorme tombant dans la mer. Qu’est-ce qu’on était minuscule devant lui en ressentant son souffle glacial. Au retour, des dauphins sont encore arrivés pour nous offrir un véritable spectacle durant quelques minutes devant notre bateau. On est rentré tout chavirés par tant de merveilles à en oublier le ciel qui a repris son voile gris. Le lendemain, couvert. On quitte Seward en reprenant la seule route qui nous y a menés et on part pour Kenai. En passant le long des rivières Russian et Kenai, quelle animation. C’est plein de pêcheurs partout, plein de campings pour les pêcheurs et, en nous approchant d’un bord, oui, on en voit des poissons, s’en est plein ! A Kenai, on surplombe l’océan Pacifique. Tiens, mais c’est une église orthodoxe là et ces quelques maisons autour, typiquement, dans un style russe. Extraordinaire, ce sont des traces de la colonisation russe de l’Alaska nous explique une brochure. Plusieurs villages de cette côte ont encore leur église russe. L’invasion russe n’a pourtant pas été très longue. Les commerçants en fourrure russes se sont installés dans la région en 1791. Cette invasion a pris fin le 18 octobre 1867, lorsque les Etats-Unis ont acheté l’Alaska pour $ 2,7 millions aux Russes, soit 2 cents l’acre. La petite église s’est ouverte le temps d’un office, samedi soir à 18 h. Il y avait une quinzaine de personnes assez typées mais discrétion oblige, pas de photos. Dimanche, on quitte notre falaise sous la pluie et en route pour Homer. On s’arrête à l’entrée de la ville pour y vidanger notre cc et mais tiens, là, au sommet de l’arbre, ce grand oiseau, mais oui c’est une famille d’aigles au bord du nid, un adulte à tête blanche et 2 aiglons. Ils attirent les regards et posent pour les photographes dont nous sommes. Ils sont magnifiques et on est tout réjoui de les voir là. On s’installe dans un RV Park, à proximité de l’océan. Oh là là, quelle semaine…

 

2011.08.08 au 14 – Alaska 2 – réduit

4 réponses à Alaska 2

  • Alain et Martine dit :

    salut les 3,on les attends avec impatience ces photos,bisous et à bientôt,portez-vous bien.
    Alain

  • Isabelle dit :

    Salut! et vous, la pêche? ça vous dit pas? vous avez peut-être déjà acheté la canne, mais encore rien au bout de l’hameçon?
    bonne chance si jamais! bisous

  • les béberts dit :

    Bien le bonjour …les amis…
    C’est toujours génial, les photos sont superbes… vous avez des mines éblouissantes… l’aventure vous sied à merveille… A voir vos sourires..vous êtes très satisfait du voyage… Alors !!! que cela continue… J’ai ajouté l’Alaska sur ma liste de projets futurs…je trouve les paysages superbes.. avec des couleurs étonnantes.. et j’aime ces grands espaces… sans personnes..
    Continuez à nous faire rêver… gros bisous Nelly

  • Antoine dit :

    Thanks for using the time and effort to write something so interesting.

    My site:
    DSL Anbieter klick hier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *