Archives quotidiennes : 30 août 2011

En route pour le sud

20ème semaine (du 22 au 28 août 2011)

La route maritime de l’Alaska, on avait envie d’essayer. Réservation faite, on a embarqué pour le trajet de Haines à Skagway, juste de l’autre côté de la montagne, au bout du fjord. Durée 1 h., avec l’embarquement et le débarquement, ça nous a pris l’après-midi. Dommage, temps gris, nuages à mi-hauteur des montagnes, même un peu de pluie, température environ 10°. Skagway est un village pour touristes. Il vit au rythme des escales des bateaux de croisière. Sa rue principale bordée de commerces est alors envahie et animée par les passagers qui ont quelques heures pour se dérouiller les jambes.  Nous, ça nous plaît moyen tous ces objets « made in China ».

On quitte Skagway, par l’unique et belle route qui nous mène à la frontière Alaska/British Columbia puis à Whitehorse/Yukon, où on fait escale chez Martin pour la 2ème fois. Tout est plus simple et plus facile quand on connaît. Ensuite, on choisit de passer par la route 37 pour nous rendre à Stewart et Hyder puis Prince George. Le long de cette route 37, nous avons eu le plaisir de dormir souvent dans des endroits idylliques, au bord de lac, dans des campings d’état très bien aménagé mais sans électricité. Nous avons également eu le plaisir de croiser à nouveau beaucoup d’ours noirs, ceux qui sont principalement herbivores (pas loin d’une vingtaine). Nous en avons même vu deux petits qui étaient raides morts sur le bas-côté de la route. A Hyder, l’endroit est spécialement aménagé pour pourvoir assister aux repas des ours, une passerelle surplombant la rivière est faite pour le visiteur. Comme prévu mais avec tout de même quelques heures d’attente, on a pu les regarder encore une fois déambuler dans la rivière et jouer avec les saumons. La rivière en était pleine (de saumons, pas d’ours – ils étaient 2). Il faut préciser que les saumons sont en fin de vie lorsqu’ils sont ici. Une fois que les femelles ont pondu leurs œufs (caviar de saumon orange) que les mâles ont répandu leur semence sur les œufs, le rôle de chacun est terminé, ils s’éteignent gentiment. Ainsi, les ours tombent de temps en temps sur des saumons qui ne sont plus trop frétillants. D’ailleurs, il semble qu’ils manquaient d’appétit.

Cette semaine s’est très bien passée. Le véhicule a bien roulé, le chauffeur aussi d’ailleurs. Seul blème, le temps, tous les matins couverts, froids et pluie, souvent un peu meilleur en fin de journée. Maintenant que l’on est descendu sur la carte (de Whitehorse à Prince George = 1600 km) on espère trouver du meilleur ce qui semble déjà un peu le cas ici. C’est tant mieux. En y réfléchissant, c’est peut-être ce temps froid qui nous a épargné d’être victime des moustiques, mouches noires ou autres maringouins. On a vu quelques moustiques mais sans plus.

Pour en terminer, comme c’était assez court aujourd’hui, nous en profitons pour dire un grand merci à toutes celles et ceux qui prennent la peine de nous faire un coucou en nous lisant. C’est toujours du plaisir pour nous.

A encore un petit mot pour l’accueil très chaleureux que l’on a reçu samedi soir en nous arrêtant chez un privé. Il avait essentiellement des petits chalets à louer (4) dans sa propriété située au bord d’un lac mais il avait aussi quelques places pour camping-car.  On s’est installé devant sa maison, à côté de son jardin potager. En plus des salades, tomates, herbettes, oignons, qu’il a gentiment proposés, il nous a sorti deux morceaux de saumon de son congélateur pour notre souper. Ils étaient excellents. Amoureux de son coin de paradis, il avait plaisir à le partager et nous a précisé que le cri d’oiseau que l’on entendait c’était celui des « loon » canards très particulier dont il nous a montré tout un album-photo, magnifique.  Le lendemain matin, alors que nous étions prêts à part, le couple a passé nous dire au revoir. Quels gens charmants.

 

2011.08.22 au 28 – En route pour le sud – réduit